6. nov., 2015

Road Trip - Nova Scotia 5

Jour 5

Matin, soleil et brume. On fuit pratiquement Yarmouth, on ne veut pas qu’il laisse un empreinte sur nos morals.

On arrive à Pubnico. Ici dans un large havre marécageux on retrouve un petit village – musée acadienne qui nous fait découvrir la vie du début des années 1900 et l’histoire des fondateurs. Habillés en costumes d’époque des personnages vivants nous présente les style de vie, les traditions, les métiers des ancêtres. On est frappé par l’odeur du bon pain sorti du four à bois, par le saumon fumé, par les biscuits chauds à la mélasse ou par le rappu qui mijote dans un four empirique.

Dans un pré salé, sur la rive d’un marais salant on retrouve le phare blanc – rouge spécifique aux villages côtiers. Dans la flaque d’eau adjacente, à marée bas, sur le sable rouge une bateau – Doris – le bateau spécifique a la Novelle Ecosse. Son ventre plate donne aux pêcheurs la possibilité d’empilées plusieurs une sur l’autre sur la goélette. Une fois arrivé en mer, les Doris sont mis à l’eau, la pêche commence. Quand toutes sont plaines les pêcheurs se retournent à la goélette pour décharger, la pêche est plus rapide et efficace. On rencontre une Doris dans chaque port, surtout dans le South Shore.

Commencer la journée dans cet endroit paisible ça nous a fait effectivement très bien. En sortant on a mangé un morceau au petit resto du musée ou apparemment tout Pubnico se donner rendez-vous; journée spéciale homard. Enfin les premiers morceaux de homard du voyage.

On rentre dans South Shore et on ne savait pas que la vacance de rêve commence là. Avec un excellent moral on zigzaguer sur les petits routes des falaises. A Shag Harbour tout change. Les villages, les personnes, la nature. Surprenante cette beauté, on adore.

On arrive à Liverpool dans la soirée. On trouve une chambre dans une très chic auberge « Lane S Privateer Inn » et au soupé on déguste un merveilleux homard cuit aux vapeurs. On prend une petite marche sur la rue principale et on regarde les vitrines des petites boutiques et resto qui l’habite. L’architecture de la ville est impressionnante, des grosses maisons, je peux dire de manoirs patrimoniaux dans un état excellent de conservation, des jardins et des gazons verte impeccables.

Le lendemain matin on visite le Phare Fort Point, le troisième plus ancien phare de la Nouvelle Ecosse et comme des gamins on joue avec la corne de brume … uuuuu …

Va suivre …