17. oct., 2017

Enquête sur le sirop d’érable

Tout a commencé avec une conserve de sirop d’érable acheter dans une ferme charmante garder par un labrador chocolat. Le maître érablier nous a expliquer le phénomène miraculeux, le passage d’une l’eau sucré a un élixire doré au goût café-vanille.

Cet après-midi-là, j’ai compris qu’avec facilité le sirop d’érable peut être contrefait en le mélangent avec sirop de maïs. Au début incrédules, MAC et moi, on a commencé à acheter de sirop d’érable dans différents endroits, fermes érabliers en général. On a goûté, on a étiqueté, on a tiré de conclusions.

En Gaspésie, plus exacte à Ste-Anne-des-Monts, on a été séduits sur place par une petite cabane à sucre cacher dans la profondeur de la forêt. Le vieux monsieur nous a vendu deux litres d’élixire doré, son goût très sucré, crème – vanille … comme tous les deux on a une expérience gustative relativement riche, ce sirop d’érable nous a posé une question. D’après moi trop sucré, pas naturel, pas du goût de café trop goût de vanille et totalement manquante le goût naturel de sirop d’érable.

Comme je ne me considère pas une experte sur le coup j’ai me suis laisser berner … jusqu’à il y a deux jour (1 juillet 2017) quand pour mon nouveau gâteau la « La fabuleuse Mia » j’utilise le sirop d’érable de Ste-Anne-des-Monts. Miracle et stupeur le gâteau formé d’une génoise et un biscuit lève à 15 cm à la place de 3cm …

Ça se passe de choses …

Le seul ingrédient diffèrent de mes habitués a été le sirop d’érable. Une demie heure plus tard j’essaie déjà une autre expérience. Pour la crème il me faut des noisettes enrobées de sucre d’érable.

Simple parenthèse. Le sirop d’érable à 116C passe en tire (un état liquide presque solide qui refroidi sur la neige donne une belle sucette), continuer la cuisson on tombe tout de suite en sucre d’érable (substance cristalline beige).

Fini la parenthèse.

Or, le sirop d’érable de Ste-Anne-des-Monts n’arrive même pas à

116C qu’il commence à bruler, à caraméliser, mais jamais ne tombe en sucre … La j’ai comprise, ce sirop et mélanger avec du sirop de maïs ou du sucre raffiné. Quant au goût de vanille, le monsieur a ajuter un peu d’essence artificielle.

Tous mes cellules ont crié à l’unisson a l’escroquerie.

Bon, mais maintenant comment on va faire pour détecter si le sirop d’érable a été ou non mélanger avec du sirop de maïs, mélasse ou d’autre?

J’ai organisé un plan d’expérience maison pour vous donner une solution facile et fiable. Donc, je vous reviens avec les conclusions et un plan simple (j’espère) pour détecter le faux.

A bientôt!