9. févr., 2017

Sel - NaCl

Je reviens comme chaque mercredi depuis un certain temps a la théorie du « Sans sucre, sans sel ».

Si aujourd’hui on a des réfrigérateurs, il y a une centaine d’années, nos ancêtres pour conserver leurs nourritures utiliser diverses autres formes que le froid. Le sel la substance la plus convoiter sur la Terre, était une d’elles.

Dès l’Antiquité, la conservation des aliments a été une préoccupation pour l’être humain. Dans ce temps les plus rependues était : le séchage, le fumage, et le salage. Dans le temps d’Empire Romain le sel faisait partie de la solde du légionnaire, d’ici est né le mot salaire (le solarium) et le mot soldat, solde et sou.

Pour saisir l’importance de cet élément, au Moyen-Âge, on suit la naissance des nouveaux mots comme : sauce, salade, salaison, saupoudrer … Le sel devient une marchandise essentielle, elle est la façon de conservation préférée.

Les pêcheurs l’utilisent en tout le temps, obliger de garder plusieurs jours les poissons jusqu’à leurs arriver sur les rives.

De la momification égyptienne au salage de viandes et saumage de légumes et poissons, le sel a nombreux d’utilisations, dans le processus de fabrication de fromage et dans boulangerie. Pour conserver la qualité nutritive du foin les paysans ajouter du sel.

Le lait est conservé entant que beurre salé, ou fromage, de ou la grande diversité de celle-ci. Donc, le fromage est né par le besoin de conservation du lait.

Pour s’enrichir Louis X, décide en 1315 de taxer le sel, l’impôt le plus injuste de l’histoire de la France, qui va être abroger seulement 475 d’années plus tard en 1790.

Le sel fait partie de nos vies constamment et c’est un élément qui ne manque jamais dans les produits alimentaires industrielle ou artisanale. Mais, on a besoin ou non de sel dans l’organisme?

La réponse est oui, sauf que on n’a pas besoin d’ajuter du sel dans notre repas pour l’acquérir ou pour le bon fonctionnement du métabolisme. Pour le corps humain la concentration de sel (en réalité de ions de sodium Na+) détermine la pression osmotique normale aux liquides intercellulaires. Cette pression osmotique permet, le bon état de certain components cellulaire, comme les protéines, de bien fonctionner. Une pression osmotique constante n’est pas suffisante il faut avoir dans l’ambient salé de la cellule, un rapport constant entre les ions.

Par exemple : Sodium (Na) et potassium (K) sont dans un rapport égale dans notre organisme. L’ion de Na est contenu dans le liquide sanguin et le K dans les cellules rouge du sang.

Le nécessaire de sel (NaCl) journalier pour un homme adulte est de approximativement 5g. Notre corps par contre s’habitue avec de quantités plus grosses si on est en bonne santé. Quand la quantité de sel dans la nourriture est excessive l’organisme l’élimine vite par l’urine le surplus. Il garde en tout le temps 150 g de sel dans ses cellules.

Si on a tendance à garder le surplus de sel dans notre corps celui-là engendre inévitablement une rétention d’eau et implicitement on gonfle. Ce gonflement s’ajoute à notre surpoids (suite à une haute consommation de sucre) et l’obésité survient pas à pas sans nous rendre compte très vite. Je ne parle pas des autres bobos qui peuvent apparaître comme l’hypertension artérielle (haute pression).

En conclusion, si vous soufrez de rétention d’eau (comme moi) cessées d’ajouter du sel dans votre nourriture. N’acheter rien qui peuvent être supposer à avoir, le corps ne va pas souffrir il rétien le 150g de sel nécessaire au bon fonctionnement, il n’élimine aucun ion et tout va bien. En plus il y a de fruits ou légumes qui vous fournit le sodium (Na+) nécessaire.

Je vous entende d’ici : mais le repas n’a aucun goût! Pour les premières oui, au fur et à mesure que le temps passe vous découvrez les vrais goûts des aliments et des épices. Un autre monde des saveurs insoupçonnable s’ouvre à vous.    

Et voilà, maintenant vous avez toutes les informations nécessaires à bien vivre en santé du corps de de l’esprit (j’espère au moins).

A votre santé !!!