19. oct., 2016

Une femme – un âge # 4

La mémoire

4

On reste dans la même discussion que mercredi passé, on décortique un peu l’après de nos 40 ans là, quand le vilain processus de vieillissement ce fait sentir à tout moment.

Cheveux gris, tache brunes, varices, peau relâché, cernes, poches, paupières lourds, pris de poids … mais la mémoire qu’est-ce qu’on fait avec ?

La mémoire en temps normale on ne le perde pas, c’est seulement que notre cerveau commence à ralentir. Plus on avance dans l’âge plus on remarque qu’on a de trous de mémoire et les nerves nous poignent. La mémoire pour quelle fonction bien a besoin de sommeil, pas de fatigue, pas de dépression ou de stresse.

Chaque matin je ferme la porte de la maison à clé. Dans l’auto je me demande mille fois : j’ai le fermé ou non ? Ce syndrome de « fermer à clé ou non » a une explication simple, il est dû au fait que j’ai la tête ailleurs. Je pense à d’autre chose, mon cerveau n’enregistre pas mon geste puis ce comme je ne le pas fait.

Après l’âge de 40 ans le principe « multitâche » il faut l’oublier. Il faut se concentrer aux choses qu’on est en train d’exécuter pour se rappeler. Agir de façon automatique nous amène aux trous de mémoire.

Si on a a peine dépassé 40 ans et les trous de mémoire se font souvent et grands, il ne faut pas penser nécessairement a l’Alzheimer, mais plutôt faire quelques analyses pour voir si notre thyroïde fonctionne a ralenti elle aussi.

Pour entrainer notre cerveau et garder en bonne forme notre mémoire il faut exercer. Toute activité intellectuelle est parfaite si elle est exécutée plusieurs fois par jour et avec assiduité. Mots croisés, le sudoku, la lecture, toute nouvelle connaissance qu’on apprend, même une langue étrangère qu’on acquiert sont des exercices excellents à faire.

Le fait que vous oubliez le numéro de téléphone de votre chéri, n’est pas un trou de mémoire. Avec les nouveaux cellulaires intelligents on appuie sur une fonction et l’appel parte. Toute information qu’on n’utilise pas fréquemment on oubli.

Une autre bonne manière de garder la mémoire, c’est de fonctionner par imagerie mentale. Chaque information est lie à une image. Pour vous dire la vérité ma fille et moi on fonctions beaucoup comme ça. Pour nous tout est une image – une photo dans notre cerveau. Si on veut se remémorées quelque chose on voit des images resurgir de notre mental.

Puis, la meilleure mémoire est MON AGENDA … :-) Sauvage