24. août, 2016

Pavot ou coquelicot ?

On dit pavot ou coquelicot ?

Le deux. Quand on parle de fleurs on dit : coquelicot et quand on parle de grains on dit : grains de pavot.

Souvent associer à l’opium et à la morphine, le pavot de l’espèce Papaver Somniferum, est une plante herbacée annuelle qui provient de l’Europe du Sud et du Moyen-Orient. Présentement elle est cultivée à peu près partout dans le monde en Amérique du Sud, Inde …

Pour la première fois dans l’histoire le mot coquelicoq a été retrouvé dans de manuscrit datant du 1545. Le nom représenté une métaphore entre la couleur rouge vif de sa fleur et la crête d’un coq. En 1753 on passe à l’appellatif coquelicot.

Génériquement on appelle le coquelicot Paper rhoeas, une espèce sauvage de champ. Haute d’un mètre, avec la racine bien ancrée dans le sol (a 25-30 cm de profondeur), avec de feuilles vertes bleutées, le coquelicot fleuri entre juin et août sortant vers le soleil une fleur d’une grand beauté jaune, rouge vif, rouge-orange ou blanche, violet même, selon la variété.

Au milieu de cette fleur délicate à quatre pétales, on retrouve une capsule qui referme un grand nombre de graines, de centaines, de couleurs bleus argentées, noir ou gris, en fonction aussi de l’espèce.

Variétés de Paper Somniferum : album, nigrum, glabrun, setigerum, somniferum.

La variété Papaver Somniferum, espèce cultivé, est utilisée pour la production de l’opium.

En fonction de la période dans laquelle on fait la cueillette, on a la matière première pour l’extraction de l’opium ou les grains de pavot utiliser dans l’alimentation.

Si on va récolter la capsule dans son état vert, on va retrouver à l’intérieur un latex (liquide blanchâtre épais), qui chauffer nous aide à extraire l’opium (ne vous réjouissez pas ce n’est pas si simple que ça). De l’opium on extrait des alcaloïdes et les plus connues sont la morphine et la codéine.

Si on va récolter les grains après leurs maturités on obtient les grains de pavot noir – bleuté qu’on utilise dans notre cuisine. Passée les quelques minutes au four et vous voyez les minuscules semences dégagent un arôme plus forte. Elles deviennent croquantes, leurs goût délicat et subtile légèrement épicé, aromatise facilement nos différents recettes sucré ou salé.

En général le pavot se marie bien avec le jus et la zeste de citron.

Écraser dans un mortier ou un moulin, le pavot fait ressortir ses saveurs profondes plus vite qu’entière. En Inde est utilisé souvent dans les recettes de nombreuses sauce ou marinades. Chez nous pigmente les muffins, les pains, les biscuits ou les petits gâteaux.

Dans la période du Moyen-Âge, les feuilles de certains coquelicots été fort apprécié et cuisiner comme un épinard (il faut faire attention pas tous les feuilles sont comestibles, certains étant toxique).

En Asie on retrouve aussi une huile de pavot nommée aussi huile d’œillette.

Bonne influence sur notre santé, le pavot stimule notre circulation sanguine, abaisse le taux de cholestérol, calme la toux, combatte la diarrhée. Ses pétales séchés infusées donnent une excellente tisane.

Dans la pharmacopée générique, comme j’ai disais plus haut, le pavot donne la morphine un puissant analgésique, euphorisant qui même s’il soulage, son utilisation devient dangereuse parce que il crée de la dépendance.