5. avr., 2016

Von Neumann le surhumain

C’est ne pas la première fois que je vous parle d’un génie. Leurs histoires hors commun me fascine. Ils ont était jamais comme le commun de mortel, ils ont eu toujours depuis enfance le grain d’intelligence hors limites.

La plus part sont pas connu par le grande publique, c’est pour ça je vous parle de temps en temps d’une de leurs histoires.

Von Neumann est né le 26 décembre 1903 à Budapest dans l’empire austro-hongrois. Son père est baron. A l’origine son prénom est Janos, seulement pendant sa vie au États-Unis il va utiliser l’appellatif John.

Depuis se débuts dans la vie, il donne de signes d’un enfant surdoué; a six ans il parle et lit couramment le latin et le grec ancienne, deux langues mortes. A sept ans, passionner par l’histoire du monde, in connait tout sur elle pour la période de derniers 2000 ans qui on coulées. A huit ans, fait connaissance avec la mathématique supérieure, pour qu’a neuf ans réussis a maitrisé tous les calculs intégrale et différentielle.

Côté langues il est fabuleux, il parle à la perfection plus d’une dizaine, sa mémoire photographique l’aide énormément, si il a besoin d’apprendre une autre quelques semaines sont suffisantes.

A 15 ans, il est impressionnant, Neumann est considéré comme en étant un génie.

Neumann, l’homme, est d’une très grande taille, toujours (même sur des chaleurs accablantes) vêtu d’impeccables costumes trois-pièces, gourmand, le typique savant distrait.

Il a une épouse qui s’appelle Klara, un voisin de chambre (à Princeton) qui s’appelle Einstein, il est un être très attachant, qui préfère même pendant la création la foule de gens autour de lui.

Sa contribution en mathématique est mémorable, de mathématiques pures, à la théorie quantique, la logique et la bombe atomique, de l’intelligence artificielle (l’ordinateur), a la biologie, économie et la politique.

Les formes mathématique qui portent son nom : « les algèbres de Von Neumann », soutient la théorie quantique et devient fondamentale pour « la théorie KMS » (un système en équilibre est considéré par les physiciens en « état KMS » - cet état il n’est pas nul autre que celui de l’Univers au moment du Bing bang).

Par ses algèbres Neumann nous donne la confirmation qu’il existe une harmonie préétablie entre la mathématique et le monde physique.