7. mars, 2016

La poussière

L’idée de ce poste m’ai venu à cause de la moquette incommensurablement sale qui couvrait le plancher de mon bureau au travail.

Nettoyer jamais (depuis que je travaille la), épousseté peut-être deux fois par année (quand j’ai fait scandale pour réparer l’aspirateur central), elle dégage chaque jour un nuage blanche, qui se dépose tranquillement dans une couche épaisse sur mes ballerines propres (le matin) d’habitude noir.

Le soir quand je sors du bureau, j’ai l’aire de quitter le chantier. Je ne parle pas de qu’est-ce que mes poumons on récoltées jusqu’à aujourd’hui. Entre temps ce cauchemar a pris fin, on a déménagé avec la compagnie dans une place ensoleillée, propre et seule dans un immense bureau ... :-)     

Mais, qu’est que la poussière?

La poussière retrouvée sur les tapis des maisons, provienne de la poussière atmosphérique, qui rentre par la fenêtre ou avec les souliers, du reste de peau humaine, des fragments de cheveux, de poile d’animaux domestiques, des bactéries, des minuscules fibres textiles, des fragments des ongles, et des acariens.

60% de poussière provienne de l’atmosphère et seulement 40% de notre activité quotidienne.

La poussière atmosphérique provienne de l’érosion rocheuse causée par le vent, du carbone produit par les substances nocives dégagé grâce à l’industrie chimique, par le sol délogé à cause du mouvement de l’aire produit par les autos ou le vent, la morte des divers insectes ou animaux microscopique, par la manipulation des céréales.

L’effet néfaste de la poussière sur l’organisme humain se manifeste par les allergies, ou par des maladies du système respiratoire – voir les poumons.

Par la respiration, on rentre dans le corps avec l’aire la poussière qui est retenue en premier par le nez. A cause de ses petits poiles qui pousse à l’intérieur, le nez retienne la grande majorité des particules grossiers qui sont éliminer plus tard par éternuement ou quand on se mouche. Certains particules passent quand même vers le système respiratoire interne; la trachée et après les poumons. Le bronches sécrètent un mucus qui retient la plus parte des particules qui ont échappé au nez et qui va éliminer vers la gorge. S’il y a des particules qui passeront vers les poumons celui-là a un mécanisme de défense lui-même qui élimine les intrus logées dans les sacs alvéolaires.

Si on reste souvent dans un ambient plein de poussière on peut développer divers maladies, en fonction de la nature exacte de la poussière. Je ne développe pas ici le sujet sur les maladies professionnelles engendrées par l’amiante, la silice, le charbon, la carbure de tungstène …

Les enfants (de nos jours) sont très vulnérables a développer des allergies a la poussière, aux acariens, ou parfois l’asthme si la maison n’est pas bien entretenue.

Pendant le ménage, il faut préférer l’aspirateur aux balais. Il y a des foyers qui renoncent aux tapis qui peuvent ramasser plus de poussière entre leurs fils que les bois ou la céramique.

Une chose qu’on ne doit pas oublier c’est de passer chaque semaine l’aspirateur sur les matelas. Même si elles sont couvertes par les draps, les matelas sont pleins d’acariens (donneurs des allergies) qui se nourrissent avec notre peau morte.

Pour fermer la boucle, je revienne au début, la moquette de mon bureau. Parfois je me demande quelle quantité de poussière m’a était donner à respirer pendants 8 ans, 8 heures par jour ? Et chaque fois j’ai dans la tête les belles photos que notre ami nous a envoyer de Tokyo au Japon, ou chaque matin les trottoirs son lavées au détergent et la propreté règne partout … une autre monde.