29. févr., 2016

Jade

« Le jade est doux, lisse et brillant comme la bienveillance, fort, compacte, beau comme l’intelligence » Confucius

 

Yu –« la chose la plus précieuse » en Chine, riche en symbolisme, une belle pierre verte et chère, qui façonne une culture depuis de millénaires.

Le jade est le symbole d’un peuple, avec valeur dans existentialisme qui exprime la réalité. Il participe à la vie, à la culture du peuple, et par lui-même devient un langage entre les individus, langage significative et accessible à tous.

Le jade est le symbole du souverain et du pouvoir. Spirituellement il est l’essence du principe masculin (Yang), et de l’éternité. D’ici découle sa liaison avec l’immortalité, révélée par les alchimistes chinois. Pour la conservation du corps humain après la mort, ils obstruer les neuf trous du cadavre avec des pierres de jade.

Pendant la dynastie Chou (I siècle av.J.Ch), le jade était pris comme nourriture. Et pendant le taoïsme s’impose l’idée que le jade est la nourriture des esprits et qu’il peut assurer l’immortalité.

Les chinois taillaient en jade de petites amulettes en forme de cigale, l’emblème de la renaissance.

Le jade représentait le symbole muet par lequel un chinois expliquait sa classe sociale, sa vocation, son état d’âme et sa philosophie de vie. Sa forme, sa couleur, la façon de le porté pendant la journée, il exister comme un sorte de langage secret mais, abordable a tous. Il exprimer la situation de l’être plus claire et plus beau que le langage courant.

L’empereur, représentant du Dieu sur la Terre, possédait des petits sculptures sous forme de hache en jade qui personnifier la virtuosité et le pouvoir du Souverain. Chaque classe sociale, des barons feudales, ou paysans etc … était représentait par un objet de jade d’une forme spéciale et un certain poids.

Emblème de la dignité, quand un garçon venait au monde il lui donnait un objet de jade à jouer avec.

Dans la vie domestique de chacun, le jade avait un rôle déterminé. Chaque intention, chaque sentiment, était exprimé par les couleurs ou le son que les ornements de jades attachés autour de la taille, donner.

Avec leur patience coutumière les chinois ont réussi à harmoniser les sons de diverses sortes de jade d’une telle manière qu’ils réussiraient à exprimer les plus délicates intentions.

Essentielle dans la symbolique du jade est la nécessitée organique du chinois d’être en permanence équilibre entre la hiérarchie cosmique et la hiérarchie sociale terrienne.

Le jade n’est pas un simple bijou. Il est le signe divine sous le quelle l’humain est né, sans lequel il se sentirait triste et isolé.

Le mouvement rythmique, la couleur, l’explosion sonneur des ornements en jade attachés à la ceinture, prouvait leur caractère d’amitié et d’amour. Indice de rang social d’après la qualité et le poids du jade, par son caractère emblématique de la vocation ou du métier de l’individu il introduisait la personne au milieu de la société.

Les enseignants de l’école confucéenne portaient à vie une bague, le rationnel et virtuose portait les bijoux Kun, celui-là qui est habile à prendre de décisions portait un moitie de bague …

Le symbolisme du jade n’est pas le privilège d’une caste, il est un langage universelle dans la société chinoise, peu importe la classe sociale. Tout le monde participe. Les traditions sont respectées. Chaque personne qui comprend la symbolique du jade, porte du jade, mais pas n’importe lequel. C’est un langage simple, plus beau et fantastique que l’expression commune, parce qu’il a été créé en communion avec la hiérarchie cosmique. Pour celui-là qui comprend le langage du jade, la vie est plus simple plus remplie, plus discrète.