13. oct., 2015

Les gestes qui parlent

Vous savait que chaque de nos gestes parlent du non-verbal enfuit dans notre subconscient? Des gestes mécaniques, des tics, un simple poigné de main, un clin d’œil peuvent trahir le sentiment ou l’émotion qu’on vit. Et, il y a des gens qui sont capable de déchiffrer ce langage inconscient qui trahit notre état d’âme.

Soyez prudents !!!

Bien sur chaque geste a son langage dans une contextuelle déterminée. Pour être plus explicite je vais vous donner des exemples.

Par exemple la fille en face de vous, joue avec une de ses mèches, elle la prend et ferme le poing; on dit à ce moment-là qu’elle est angoissée et que la situation dans laquelle se retrouve il ne lui plait pas. Si elle met la main sur la côté du front et le coud sur la table, soutenir sa tête, ça veut dire qu’elle se concentre. Si elle appuie le pouce de la main gauche sur la lèvre supérieure, elle est intéressée par la discussion, sauf qu’elle ne pas d’accord avec tout qu’est-ce que vous dit. Si elle se gratte l’oreille signifie que vos propos la blèse elle n’aime pas vous entendre.

Souvent je me suis retrouver dans un endroit (chez quelqu’un) ou j’étais obligé d’aller et je me suis découvert de gestes involontaires sans savoir que de cette façon je parle. Par exemple je me gratte le bras dans le creux du coude, ce geste dévoile mon désir d’action; et si je pense bien je m’ennuyais a mort … Il fallait que je bouge.

Dans un party un garçon qui tient à deux mains son verre de boisson, est très timide et il se protège en camouflant sa gêne.

La gestuelle de la séduction vous la connaissez? La voilà : La femme met en valeur sa poitrine, croise les jambes, elle devienne sensuelle, penche la tête en montrant son cou, passe la langue sur ses lèvres, arrange son cheveux. L’homme gonfle le torse, établie le contact visuel.

Les yeux parlent beaucoup et c’est difficile de les maitriser pour ne pas exprimer le non-verbal. Je regarde vers le haut –je m’ennuis; je regarde vers le bas – je me sens inferieure ou j’ai honte, j’ai un grande manque d’estime de soi, je fuis ton regard – tu ne m’intéresse pas ton discours m’ennuie; je regarde vers le bas à gauche – je parle avec moi-même, je suis perdu dans mes pensées.

La bouche. Voilà, si vous vous grattez discrètement au-dessus de la lèvre supérieure dans la petite zone concave, ça veut dire que vous désiré la personne qui se trouve en face de vous.

Ce n’est pas nécessaire de vous dire, j’espère, qu’une bouche grande ouverte relève la stupéfaction. Lécher ses lèvres est un geste de séduction et bien-être, si on mord ses lèvres on est en colère ou triste.

Si on sourit sans dévoiler les dents, ça veut dire qu’on cache quelque chose (les dents peut-être?). Le sourire dans un coin –rection sarcastique du sujet. Un rire ou la partie inférieure de la mâchoire tombe est pas sincère, la personne (politicien ou acteur) veut nous séduire.

Les jambes, fait attention à vos jambes elles sont sournoises, elles parlent tout le temps. Les hommes souvent croisse leur jambes en reposant le mollet d’une jambe sur la cuisse de l’autre, ça peut signaler le bien-être ou l’homme se replie partialement sur lui-même, ou est pas dans la confiance totale.

Croiser les jambes et tapé avec le pied l’aire dit sur la personne qu’elle n’est pas bien dans la circonstance ou elle se retrouve; elle donne preuve de nervosité, d’angoisse, ou elle est impatiente.

Debout avec les jambes croisées, (souvent les femmes se retrouvent dans cette position), démontre la timidité, la réserve.

Plus important encore sont les situations da lesquelles vous vous retrouvez en face de votre futur employeur, un entrevu d’embauche. L’analyse gestuelle est beaucoup étudier par les « Ressources Humaine », certains peuvent lire en vous comme dans un livre ouvert. Des exemples à éviter : pencher sa tête vers la droite, la main sur le front, on se gratte, tout ça démontre votre doute, je suis embarrassé, j’ai ne pas confiance en moi. Je mène la main sur la nuque – je suis gêné. Pincer son menton avec deux doits – j’ai un esprit combatif. J’arrange ma cravate en tout le temps – je suis inquiet ou prétentieux, ou j’ai un tic nerveux. Rencontrer les 10 doits en avant formant un dôme – c’est le geste d’ignorance, on ne sait pas répondre à la question et en plus ça nous intéresse non plus; à éviter à tout prix. Je me gratte la tête – vous m’énervez. Si on agrippe les bras de la chaise avec les deux mains  - signifie que je ne veux rien dire, je perdu ma langue.

Un geste que j’ai remarqué souvent aux hommes du pouvoir, ils se balancent sur leur siège avec les deux mains derrière la tête (sur la nuque), c’est une attitude détendu, confortable et familier qui est pris pour intimider.

Cacher la bouche avec la main pendant une conversation signifie qu’on refuse de parler, de participer, on se referme sur nous-même, on se protège.

Très important aussi comment vous donnez la main, ce geste parle énormément sur votre caractère.

La paume en direction du sol – vous êtes dominateur, vous voulez dominer l’autre.

La paume relevée vers le haut – vous vous incliné devant l’autre, c’est un geste de soumission.

Tenir la main molle, sans énergie, c’est peut-être le geste le plus déplaisant, ça signifie que la personne est peu déterminée, elle n’oppose aucune résistance dans un conflit.

La personne qui vous serre la main comme un étau, les doigts craque, n’a pas confiance en elle, est méprisante et abuseuse.

Le geste correcte et sain c’est quand les deux mains sont parallèles et perpendiculaire au sol. Personne ne veut dominer.

Je veux finir avec le geste qui m’énerve le plus, tel que certains hommes au bureau le font à répétitions. Ils montent leurs pieds sur le bureau et les mains derrière la tête. C’est un geste arrogant, dominant, méprisant, et mal poli.     

Il y a encore des milliers des gestes à décortiquer et à analyser, mais nous on va s’arrêter ici. J’espère que tout ça, ça va vous être utile à un moment donner.