28. janv., 2015

LES EGLISES

L’institution - église arrive au Canada avec les premiers colons. Le prêtre missionnaire catholique ou protestant faisait partie de chaque bateau des colons qui partait conquérir le monde. 

Si au début le bois était le matérielle de construction par prédilection, vers le 18e et 19e siècle, les églises commence à être construits avec de ciment et pierres. Remplacent les églises en bois, les nouveaux bâtiments de style néo-classique ou gothique, vont donner à chaque village des églises démesurément grande, mastodontes gris luxueux, construit avec les argents des paroissiens*.

Pour nos ancêtres, l’église ne représentait pas seulement la place de prière, mais plus, elle était l’endroit de rencontre. Si chaque dimanche au « jour de Seigneur » les paroissiens participaient à la messe du matin et aux vêpres d’après-midi, ils changer aussi des informations, ils apprenaient des novelles de la France, de nouvelle lois, les actualités du village, il parlait d’organisations des récoltes, etc. 

L’église a était toujours une force dans le Nouveau Monde, le prêtre et le seigneur martyrisait la population à leur guise.

De nos jours, rares sont les églises ouvertes; les rares dimanches à la messe, assiste trois ou quatre personnes.

A Montréal, beaucoup sont transformé en bloc appartements, qui se vendent aux prix astronomiques.

Un fait rare, que je n’ai pas vu en Europe, au Québec chaque petit village ou hameau a une église, et l’église est le bâtiment le plus riche et le plus fière de l’endroit.

*construits avec les argents du peuple, l’église mettait parfois ceci en dette. Les paroissiens de l’Anse Saint-Jean vers 1889 affirment avec fierté qu’après la construction de leur église ils s’en sortent sans aucune dette.