21. nov., 2014

NORMALITE

 

Vous savez c’est quoi un DSM?

Moi non plus je ne savais pas, jusque j’ai lu un article sur une revue français de psychologie.

DSM –manuel diagnostique et statistique de troubles mentaux. Ce DSM est publié chaque année aux États-Unis, et utiliser comme guide pour les médecins psychiatre et psychologues de cette Planète. Le dernière numéro en date est apparu en 2013 et 297 nouvelle maladies mentales sont cataloguer*.

Vous êtes triste à cause du décès d’un être cher, vous avez divorcé, votre mari(e) vous a tromper, vous pleurez votre chagrin, d’après le DSM vous êtes malade mentale. Tout est prétexte a diagnostiqué une maladie mentale.

Être normal aujourd’hui c’est quoi?

J’ai cette discussion avec mon MAC ou mes amis plusieurs fois par année depuis longue temps et on n’arrive jamais à un consensus.

La normalité est imposer, imposer par des êtres humain comme nous tous. Si j’ai 80 ans et je vois une fille tatouer et percée, je vais bouger mon nez au dégout, ce n’est pas normal pour moi; si j’ai 40 ans je trouve ça modern …

La normalité c’est un cumul des principes de vie qui me caractérise comme personne. Sauf que mes principes ne sont pas pareille que les tienne. Mais, on se respecte.

Le psychiatre et les psychologues nous respectent? Ils respectent nos sentiments?

Apparemment au Québec, une des régions en Amérique du nord, ou les antidépresseurs sont prescrits comme des bonbons, les médecines diagnostique une dépression là où il n’y pas. Au lieu de explique aux concernées que dans certains cas il faut vivre un deuil ou un sentiment de tristesse par nous même sans médicament qui gèle tout le cerveau, ils prescrivent de médicaments pour se débarrasser.

Ton mari est parti avec une autre? Tu n’as pas le droit d’être jalouse, tu es malade et tu dois te soigner, lui il a tous les droits. Je me demande si arrive tout ça a un de psy ils vont se considérer eux aussi malades? Ou c’est une question d’expérience. Tant que tu n’as pas connu il n’existe pas, elles ne sont pas normaux, ni l’amour ni la jalousie … Vous, vous n’avez pas remarqué que la jalousie est indue, que t’es jalouse si l’autre te rende jalouse si non tout est correct? Pour quoi personne ne parle de ça? Pourtant c’est élémentaire.       

Vous voulez arrêter des fumer? Allez au médecin il vous prescrira de patch et des antidépresseurs. C’est un non-sens. C’est la cigarette que je dois arrêter pas le cerveau.

Il y a des situations dans les quelle moi je me trouve excellent et un autre non, il va me traiter de folle ou de bizarre, pour lui je ne suis pas « normale ». Et là, il veut à tout prix me normaliser … ça moi je ne trouve pas correcte. Ils veulent créés des individus normés.

Pour quoi il ne me respecte pas? Sa normalité est différente, oui, mais moi je le respecte et je le tolère dans la limite des lois et de bon sens.

S’il est un médecin ou un psychologue même si il n’a pas raison il va s’imposer à cause de sa position, plus pire quand il parle aux masses media ou dans les journaux, l’impression est faite. C’est lui le roi. La manipulation des faible est fait. La personne va soutenir sa cause coûte que coûte, sans savoir ou même pensé qu’elle a était manipuler. Si le tel médecin a dit …

Ils essayent de nous mettre dans des moules depuis notre enfance, qu’on devient « normaux » d’après eux, qu’on devient qu’est-ce que eux ils désirent, pas qu’est que nous on est comme individu.

Individu normé, dans la « Matrice », l’esclave parfait, amadoué.

La psychologie a pris place à la religion et avec la peur d’être cette fois si, des fou, ils nous nourrissent avec antidépresseurs et séance de divans.       

Et là on finit plus avec la normalité et moi je dis que chacun est normal dans sa façon d’être et on doit le respecter ou lui tolérer ses habitude entre certaines limites … pourquoi entre certains limites? … demain je vais vous parler de « poli-amoureux » tout un débat.

 

* Si ils considèrent que d’autre maladies mental sont apparu, cette année si je ne me trompe pas en moi de juin doit apparaître un nouveau numéro.