18. avr., 2017

Choix # 88 Guillaume Musso - Un app a Paris

« Un appartement à Paris »

de Guillaume Musso

 

« Ici, le temps donnait l’impression de s’égrener plus lentement qu’ailleurs, comme si le lieu était traversé par un fuseau horaire parallèle »

 

Gaspar Coutances arrive à Paris de Seattle, pour écrire une nouvelle pièce de théâtre. On est à Noël et son agent lui a louer l’ancien atelier du peintre Sean Lorenz.

En même temps a Gare du Nord, Madeline Green arrive de Londres en pleine grève de taxis. Son ancien employé Takumi l’attend dans la fourgonnette de sa boutique de Fleuriste. Paris pour elle reste la ville ou ce retourné c’est pour se ressourcer ou soigner les blessures de l’âme. Pour cette fois elle a louer un appartement le même … l’appartement du peintre Sean Lorenz avec son atelier. La maison atelier « Cursum Perficio » a été construit en 1920 sur trois niveaux entouré d’un jardin merveilleuse. Réconfortante accueillante la maison amène ses habitant ailleurs dans le temps.

Un rumeur, Sean Lorenz, à réaliser encore trois tableaux avant de décédé il y a un an. Ces tableaux valent une fortune. Madeline et Gaspar commence à enquêter. Trouvez les trois tableaux c’est la seule chose qui les animes. L’histoire du peintre est un peu inhabituelle, son exigence menée au paroxysme fait de son œuvre quelque chose de très rare. Ici là on a des indices, on se pose de questions … beaucoup de questions …

Encore une fois Guillaume Musso a fait de nous des insomniaques obsédés. De la page 1 a la page 467 on ne peut rien que lire, lire pour voir ou nous allons. La tentation, de chercher les places décrites tellement bien et beau, est grande, mais ne ferez pas c’est de la fiction cette fois si … il le dit …

Bonne lecture !!!