11. juil., 2016

Choix # 66

« Le mystère Henri Pick »

de David Foenkinos

 

Personnages : Jean-Pierre Gourvec; Henri Pick; Delphine Despero; Martine Gourvec Bruke; Jean-Michel Rouche

 

Rarement je suis séduite d’un roman de ses premiers frases. « Le mystère Henri Pick » est un.

Bien écrit, fluide, sujet original, intéressant et tranquillement angoissant. Il faut savoir la suite à chaque page qu’on tourne. J’ai beaucoup aimée comment l’auteur David Foenkinos, mélange la fiction avec le vécu, des personnages réels avec de fictives.

« Le mystère Henri Pick » c’est l’histoire d’un amour perdu, un cri dans la nuit pour se faire reconnaître, l’histoire de gens sans histoires mais qui vivent intérieurement des épopées.

Et je ne vous parle pas (évidement) du fin de ce merveilleux conte, époustouflant, jamais mais jamais vous ne le devinez. Agatha Christie en personne pouvait être jalouse.

L’histoire commence avec un fait vécu, en 1990 aux États-Unis une bibliothèque peu commune prend forme. « Brautigan Library » l’endroit où tout manuscrit refusé par les éditeurs, trouve leurs derniers repos à condition que l’auteur en personne le dépose sur ses rangées. En 1992 en France à Crozon, Jean-Pierre Gourvec crée la version française (ici commence la fiction). Gourvec est un passionné bibliothécaire, grand et mince, douce, patient, qui savait écouter et conseiller. Il se marie jeune avec une allemande Martine, mais leur histoire d’amour fini vite. Pendant dix ans lui et son assistante Magali Croze ramassent près de mille manuscrits refusés.

Jean-Pierre tombe malade, son fin est proche. Le village entier prêt de livre avec frénésie pour lui faire plaisir. Magali de son côté demande à gauche et à droite aux gens d’écrire leurs histoire pour pouvoir déposer quelque manuscrits dans la bibliothèque du refus.

A Paris, Delphine Despero fait tout le possible de travailler dans le milieu de l’Edition. Elle rencontre son amour dans la personne de l’auteur Frederick Koskas. Il déménage chez elle et plus tard est invité à faire connaissance à Crozon avec Fabienne et Gérard ses beaux-parents. La rencontre est chaleureuse, cordiale. Pendant une de ces soirées d’été ou en face d’une bonne bouteille on raconte de tout et de rien, Delphine et Frederick apprend qu’à la bibliothèque publique de Crozon, existe un espace dédié aux livres refusés. Du lendemain ils font une visite. A soir à la maison se retournent sur leurs bicyclettes, deux jeunes émerveillés, avec une nouvelle extraordinaire. Delphine a découvert un roman mémorable, jamais publier, signer par Henri Pick. Puis « Le mystère Henri Pick » commence.

 

Bonne et merveilleuse lecture !