28. juin, 2016

Choix # 65

« Meurtre exquis »

par …Collectif*

 

Personnages : Joe et Pattsy Roberts; batty Nestor; Mrs. Bloom et Mrs. Bixen; Tommy Reynolds; Gary Reynolds; Andrew Andrews; Grainne O’Kelly

 

« Meurtre exquise » est un roman policier écrit à quinze mains. Chaque chapitre un auteur. L’idée de relier ces auteurs est à Josph O’Connor. Difficile exercice pour une homogénéité, pourtant le résultat est une réussite. L’action se passe à Dublin ou la corruption est à son apogée. Des criminels véreux dont madame Bloom gèrent pratiquement la ville cosmopolite.

Joe Roberts grand escroc, propriétaire de plusieurs affaires loche et officier de police irlandais associé avec Batty Nestor, garda et videur dans un bar de Dublin exécute de petits travaux de dures pour Mrs. Bloom. La dernière visite finie avec la mort du Tommy Reynolds dans une caravane aux abords de la ville. Trois fois par semaine les deux menace, brassent, frappent, et volent diverses personnages pour le bénéfice de leurs patronne. Une femme sans âge, cheveux gris, yeux bleus féroces, exactement comme elle. Voleuse de grande schlem, Mrs. Bloom vie un cartier poubelle proche de l’aéroport de Dublin. Voleuse depuis son adolescence elle demeure avec sa sœur et tous ses possessions sont gagner frauduleusement.

Tommy Reynolds à travailler dans sa jeunesse à une formule chimique qui promet à la jeunesse éternelle, c’est ça l’objet convoité par le gang avant que le malheureux soit tué par Nestor.

Le fils de Tommy Reynolds, Gary Reynolds a 32 ans et le coefficient intellectuel d’un garçon de neuf ans. Il est obese et changeur d’urinoir dans les pubs local. Il est marie à Madelene.

Le matin après la mort de son père Gary va à la police pour reconnaître le corps. Plus fort que lui il désire regarder la place ou l’ancêtre à donner son dernier souffle. Dans la caravane creuseuse il trouve un but de papier sur la quelle est griffonner un formule mathématique compliquée et une photo apparemment pas trop vieille, erronément notée 1948. Il prend tout même il ne savait pas si ça va servir à quelque chose.

Andrew Adrews commissaire divisionnaire se crée depuis son adolescence une image de brute sanguinaire. Corrompu, persuade souvent les malfaiteurs d’avouer les crimes qu’ils non jamais commit. Il fait la même chose avec Jason Dunphy, un pickpocket sans histoire. Celui-là agressé, torturé, est obligé à avouer la mort de Tommy Reynolds et de Nestor. Il se pend dans sa cellule un jour plus tard. Sa mort pose de question au ministre de la justice. Ronalds commence à avoir peur.

L’action se corse. Qui conduit qui? La femme de Ronalds – Pattsy, conduit Bloom et Bixen? Quelqu’un de plus haut? C’est qui la mystérieuse femme aux cheveux gris?

Au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire un petit peu de vérité nous est apparu d’elle-même. Chaque chapitre nous introduit de nouveaux personnages.

Écrit comme je vous ai dit à 15 mains, j’ai senti le style de chaque auteur avec sa manière de manier les mots et les phrases.

L’histoire est très bien ficelée, entre comique et sérieux, la fin jamais prévue, rien ne nous laisse croire un tel dénouement.

 

Bonne lecture!  

 

*Collectif : Roddy Doyle; Conor McPherson; Gene Kerrigan; Gina Moxley; Marian Keyes; Anthony Cronin; Owen O’Neill; Hugo Hamilton; Joseph O’Connor; Tom Humphries; Pauline McLynn; Charlie O’Neill; Donal O’Kelly; Gerard Stembridge; Frank McCourt