12. avr., 2016

Choix # 59

« 1Q84 Livre 1 Avril – Juin »

de Haruki Murakami

 

« Puis sa bouche s’ouvrit lentement, et de la sortirent, l’un après l’autre, des Little People »

 

Né à Kyoto en 1949, Haruki Murakami grandi à Kobe, vie à Tokyo, en Grèce et aux États-Unis. Après ses études en théâtre et cinéma il ouvre un bar de jazz à Tokyo. L’affaire ne marche pas bien et arrive au bord de la faillite. La veille d’un remboursement de prêt, Haruki et sa femme trouvent en soirée sur la rue la somme nécessaire pour être sauver. Il paye le prêt et réinvesti dans le bar. L’affaire piétine de nouveau. Pour la deuxième fois le destine lui donne rendez-vous. Il assiste à un match de base-ball. Dave Hilton batteur, frappe la balle. Haruki affirme que au moment où il a entendu le son de la balle sur le bâton, il a su que son futur changera …il sera écrivain.

Son premier roman « Écoute le chant du vent » voit le jour en 1979. Il a eu un succès fulgurant et le prix Gunzo. Plusieurs romans et nouvelle se sont succéder depuis. Souvent favori au prix Nobel de littérature Haruki Murakami reçoit le prix Kafka en 2006 et le prestigieux Yomiuri Prize.

Pour moi « 1Q84 » c’est le premier roman que je suis en train de lire de cet auteur. Impressionnant.

 

Personnages : Aomamé (haricot de soja verts)-30 ans tueuse à gage; Tengo – professeur de mathématique et romancier; Komatsu – 45 ans, éditeur; Fukaéri (Eriko Fukada) – 17 ans, jeune future romancière, dyslexique;

 

Amateurs de romans léger ne commencer pas « 1Q84 » il ne vous plaira pas.

Écris dans un style classique, limpide, exacte, descriptive, le roman « 1Q84 » tisse son monde pas à pas. Les personnages sont minutieusement calligraphier, leur vie décrit jusqu’au dernière détail, chaque mouvement, chaque parole a sa place. Il faut être très attentif à chaque particularité pour ne pas échapper l’essence.

Début d’avril Aomamé est dans un taxi en embouteillage sur un pont. Elle a un rendez-vous urgent à ne pas manquer. A la radio la symphonie de Janacek lui attire l’attention. Il y a quelque chose de connu, un sentiment fugace de plaisir. Le conducteur de taxi parle bizarre. Il lui dit de ne pas se fier aux apparences et qu’il y a une seule réalité. Il indique à Aomamé comme se sauver de cet enfer sur l’autoroute et escalader a pieds le pont. Bien bâti, très sportive, mince, belle elle tente sa chance. Une fois débarquer de nouveau en ville se dépêche vers sa mission, pas avant de remarque un changement majeur dans l’uniforme et l’arme que les policiers portent. Ce détaille devient obsédant. C’été comme elle a passé dans le futur.

Sa mission tuer un mari sadique. Elle est devenue une tueuse à gage après le suicide de sa meilleure amie Tamaki Ootsuka, sa première victime le mari de cette dernière. Depuis elle exécute les ordres d’une riche vieille femme.

Le changement que le monde extérieur de sa personne subisse le rende curieuse et décide que si avant le taxi elle se situer en 1984, maintenant l’année de monde parallèle ou elle se retrouve va s’appeler 1Q84. Plus tard les changements vont devenir de plus en plus visibles et bizarres.

Aomamé aime une seule personne le garçon qui a 6 ans l’a protégée en face d’un bade des voyous; elle faisait partie avec sa famille de témoins de Jehova. Convaincue qu’elle va le rencontrer par un hasard du destin, Aomamé ne s’attache à personne.                   

Tengo est un jeune homme de 29 ans né à Ichikawa qui mène sa vie seul dans un appartement. Il est professeur de mathématique et romancier a ses heurs libres. Komatsu éditeur, demande à Tengo de lire les romans envoyés par des amateurs pour un concours littéraire. Entre tous Tengo découvre un bijou « La Chrysalide de l’aire ». Écrit par une jeune fille de 17 ans Fukaeri, dyslexique et un peu spéciale, sauvage même, le roman est surprenant mais pour avoir de valeur il doit être récrit. Komatsu a l’idée de demander au jeune Tengo d’essayer cet exercice et d’envoyer le résultat pour le grand prix de literature, Akutagawa.

Accompagner par Fukaeri, Tengo voyage jusqu’au village ou habite le tuteur de la jeune fille. Ici le maître –Ebisumo – donne son consentement pour la publication. Fukaeri doit être protégé à tout prix. Elle ne parle pas beaucoup et quand elle s’exprime elle le fait monosyllabique. Tengo est saisit par cette beauté naturelle, attachante et électrisante qui lui avoue dans un murmure que les personnages de son roman sont vivantes.

Le fil à suivre et à ne pas manquer dans ce premier volume : taxi- la symphonie de Janacek- enfance Tengo-enfance petite fille témoins du Jehova-La Chrysalide de l’aire – signes sur 1Q84.

Ce premier Livre c’est une introduction dans le monde vaste de Murakami. Le mystère comme un délicat voile enveloppe la narration. Pour connaitre la suite il faut lire le deuxième Livre juillet-aout et le troisième …

A suivre …

Bonne lecture !