12. janv., 2016

CHOIX # 39

« Ceux qui restent »

de Marie Laberge

 

Personnages –Sylvain Coté se suicide a 29 ans; Charlène – sa maitresse; Mélanie – Lyne –sa femme; Stéphane – son fils; Vincent Coté – son père; Muguette Vigneault – sa mère; Blanche – sa grand-mère.

 

« Finalement, y avait peut-être raison, Raynald : Sylvain, c’était l’homme de ma vie » Mélanie-Lyne

« …la naissance de mon fils a signé la naissance du père en moi » Vincent Coté

 

Sylvain Coté se suicide à 29 ans dans le chalet de ses parents. C’est sa mère Muguette Vigneault qui l’a trouvé pendu. Le choc a été tellement puisant qu’elle a perdu sa tête.

A travers chaque personnage, Vincent Coté, ou Mélanie ou même la maitresse Charlène on apprend un peu de la vie de Sylvain et les ondes de chocs qui a provoqué son suicide dans la vie des autres.

Incompréhension, tristesse, l’état seconde, la panique, des remis en questions, le passé, l’oubli, tout est expliquer méticuleusement  par Marie Laberge. Au centre du roman c’est le drame de vies qui restent après le départ incompréhensible d’un être apparemment aimé mais retiré dans lui-même.

Le langage est propre à chaque personnage, modeste, vulgaire ou élevé chacun d’eux nous amène dans leur monde propre et spécifique. Les personnages sont riches et attachants; leurs vies sont intéressantes et bouleversées. Le tableau est plus que complet.

Coup de cœur : Le style d’écriture diffèrent d’un personnage à l’autre, m’a donné l’impression que chacun d’eux ont écrit leur propre dialogue et qu’il n’été pas écrit par la même plume. Incontestable talent de Marie Laberge pour crée avec les mots de personnages tellement vivantes qu’on oublie carrément qu’elles n’existent pas.  Lisait le c’est un œuvre extraordinaire.

Bonne lecture!