25. juil., 2017

Cuisine moléculaire

Ça fait de mois depuis, le temps a passé, mais le soir du cours de cuisine moléculaire je ne l’oubliera certainement pas.

J’ai pris plusieurs cours pendant ma vie et le plus merveilleux et surprenant a été lui.

J’ai eu la chance d’une belle journée d’automne ensoleillée, chaude et charmante. La Guilde ou le cours a lieu avec chef Benoît, est situer au centre-ville ou je suis arrivé en autobus une heure et demie d’avance … Sauvage A côté de l’école une galerie d’art ou se soir avait lieu un vernissage. Les tableaux? Vous savez genre snobe quatre traces de peinture qui doit me parler au plus profond de mon âme … on s’abstient …

Depuis mon entré dans la boutique de « La Guilde » l’atmosphère chaleureuse m’a mis à l’aise. Ont été pas beaucoup à suivre le cours, seulement cinq files d’âges … très variées.

Chef Benoît, jeune, a petit accent français de France, commence à nous expliquer la soirée. Stupeur … on va manger trois service … je ne m’attendais pas. La salle de classe une merveilleuse cuisine de rêve.

Pour qui ne sait pas qu’est-ce que la cuisine moléculaire veut dire voilà … proche d’un laboratoire de chimie, les substances, les ustensiles et les mouvements sont spécifiques, minutieux, qui nécessite une patience de fer, une imagination débordante et un peu de sens artistique.

Les repas faits par la cuisine moléculaire représentent une petite goûtée qui concentre le goût des aliments dans des sphères, tubes genre spaghetti, lentilles et tous autres petites formes qu’on désirent à donner.

Les recettes sont multiples et utilise des substances comme : gélatine végétale, agar-agar, maltodextrose de tapioca, lactat de calcium, versawhip etc… de nom qui nous dise rien au début, mais qui font tout le travail.

Je ne vais pas vous donner de recettes maintenant, l’internet et plein et les personnes qui le donnent très douer, je voulais seulement vous inciter à essayer ce genre de cours au moins pour votre plaisir. Ca fait aussi un excellent cadeau d’anniversaire.