8. nov., 2016

Andreea en Europe - Barcelone -Jour 3

La journée commence à midi, on n’a pas pu nous réveiller … comme d’habitude on parte pour visiter et marcher, marcher … jusque mes orteils vont tomber J

Soleil et grande chaleur, comme hier. On va directement au Plais de Musique Catalane. Il est l’équivalent de Musikverein à Vienne sauf qu’ici sont présenté de concerts de tout genre.

Le bâtiment a été construit par l’architecte Lluis Domenech i Montaner dans seulement trois ans, qui pour un établissement de ce gabarit et complexité du détail intérieurs, c’est un temps record … si on compare avec Sagrada Familia qui ni dans 100 ans on l’a pas fini …

Après la visite du Plais de Musique on se diriger vers le port, on a passés un pont de bois mobile qui a une certaine heure monte pour laisser passer les voiliers avec leurs mât si haut … Au bout du pont vers la rive il y a une construction antique, c’est le bâtiment du Port, un débarcadère ou de dizaine de bateaux sont garées … J’ai adorer l’aquarium ou des milliers de poissons de tous les formes et couleurs nous entourent, dans le tunnel de verre construit sous l’eau on peut voir les requins, le chat de mer, méduses gigantesque, pieuvres … Une maman hippocampe surveillée immobile une multitude de petits hippocampes d’un millimètre, qui nager chaotique dans sa face.

Proche du port il y a une grosse Place qui au milieu garde la statue du Christophore Colomb et de ou plusieurs boulevards importants émerge vers la ville, inclusivement notre Rambla.

A Barcelone personne ne parle anglais ou espagnol, seulement la catalane et si tu veux un job ici et tu ne la parle pas, oubli t’a aucune chance. Les catalans veulent se séparées de l’Espagne. J’ai constaté que les mots que j’ai retenue à travers diverses films sont en réalité catalans … sortida, proxima, museu, catedral … et plusieurs autre se ressemble avec les mots roumains … de même que les odeurs sur les rues, ou les autos, ou le magasin.

Samedi et dimanche l’entré dans les musées sont gratuits après 15 heures, donc demain et lendemain on sait déjà qu’est-ce qu’on va faire.

Va suivre …