11. oct., 2016

Andreea en Europe – Balchik, Bulgarie

Demain, quand je vais arriver à la maison, je vais me rappeler de Balchik en étant une ville ensoleillé et très chaud, une ville avec de maisons blanches et toiles rougeâtres, une ville sur la montagne, avec de rues abruptes en pierre, ou les maisons sont en pante construits sur les roches, une ville oublier par le temps, la ville du chats qui pullule la place, chaque coin et chaque table sur les terrasses, une ville ou beaucoup de bulgares parle la langue roumaine et ou les menus de restaurant sont en roumain … Une ville que me rappel Barcelone a cause peut-être du palmiers sur la falaise ou les cactus immenses dans le jardin botanique, la mer contempler de haut, les digues ou la multitude des bateaux.

Du jardin botanique on passe directement dans le jardin du château. Jusqu’au château le chemin nous portent à travers plusieurs villas qui ont servi dans le temps de la reine à divers activités royales. Aujourd’hui sont de vignoble ou restaurants, expositions des tableaux ou bonbonnerie. Au vignoble il y avait des dégustations de vins bulgares. J’ai adore le vin de prunes au miel. Délicieux! On a acheté une bouteille.

Le chemin en pierre cubique, descend serpentant sur des marches encadré par des plantes fournis et ruisseau, jusqu’au château. Celui-là modeste en style turque, avec de petites fenêtres ovales en vitrai colorées et entourer par de jardins, regarde éternellement la Mer Noir. En avant passant par un jardin anglais on arriver à une chapelle. Un petit passage nous mène directement sur la plage. Une plage artificielle qui n’exister pas dans le temps de la reine. La mer arrivait jusqu’à la clôture de pierre. Un autre endroit de rester sur la plage n’existe pas, les roches gigantesques remplis la falaise et la mer les berce avec ses vagues.

J’ai vu une mariée aujourd’hui, elle descendait d’une voiture de quelle en arrière une dizaine de cannette de bière été attacher.

On a acheté de savon et des parfums aux odeurs de roses.

Demain le chemin de retour va nous porter aussi aux Cape Kaliakra. Jusqu’au prochain arrêt … bon automne !

Va suivre …