20. mai, 2016

Vous avez du temps ?

En novembre passé je vous disais que le temps n’existe pas, je reviens et je vous demande : Vous avez du temps?

De temps pour vous, des moments unique quand vous fait des choses seulement pour vous-même, un bon livre, un film, un bain relaxante, un massage ou pour quoi pas médité …

J’ai demandé quelques personnes autour de moi qu’est-ce que leur manque dans leur vie? Un sur trois mon répondu « du temps libre! ».

Moi, personnellement j’ai un programme le matin bâtie en béton, depuis des années j’ai besoin de ce temps pour émergée. Je me réveille à 6 heure, dents, douche, thé, méditer, écrire ou lire jusqu’à 8h et 20, habiller et partir au travail pour 9 heures.

J’ai fait partie de celle-là qui bouge vite, je ne peux pas traîner, mais le matin j’ai besoin d’un peu de temps pour moi. Pendent la journée chaque seconde je suis occupé, à travailler, dans les pauses je lis, même quand je dors je ne m’ennuie pas, je rêve.

Entre nous il y a quand même beaucoup qui sont un peu lents et de nos jours c’est ne pas cute d’être lent. Eux ils font tout a ralentie, ils prennent leur temps pour exécuter leurs taches, ils ne se dépêchent pas … Par contre il ne faut pas confondre lenteur avec la paraisse; ce n’est pas la même chose.

Le clan rapide n’aime pas le clan lent et vice versa. Parfois ca sort des étincelles. Souvent ils ne se comprennent pas. La lenteur reste un lux.

On est à Montréal est on a l’impression qu’on bouge vite mais c’est faux. On est plus lents que le newyorkais.

Ma fille fait partie du clan rapide, je peux dire super rapide, sauf que son boss, qui à travailler des années à New York, lui est supersonique et demande à tous d’être comme lui. C’est presque impossible. Ils travaillent dans un milieu artistique ou il faut créer, sauf que les idées parfois ne viennent pas comme une éclaire un après l’autre à la vitesse de la lumière. Mais quand-même tous réussis à être super rapides.

A un moment donné on doit dire Stop!

Le temps libre est devenu de nos jours un lux inaccessible. On vit dans un monde qui vénère la vitesse, la performance, la perfection, la disponibilité et l’ambition. Il faut bouger vite physiquement et psychiquement. Qui ne peut pas tenir le tonus, se perd.

Moi j’ai besoin du temps pour lire, pour écrire, pour parler, pour faire de la recherche, pour écouter les autres, pour voir un film.

MAC et moi, chaque samedi et dimanche on les passe toujours ensemble 24 sur 24, on voyage à travers le Québec ou Ontario et on parle. C’est des heures et des heures de discussions et c’est merveilleux. Seulement nous deux toujours et ça nous apporte énormément. Pour nous c’est ne pas un temps perdu, pour les autres peut-être. Mais qu’est-ce qu’il compte vraiment dans la vie? Pour chacun sa réponse.

 

« Pendant qu’on travaille on ne regarde pas la vie dans les yeux »

Carlos R. Zafon