16. mai, 2016

Andreea en Europe - Amsterdam - Jour 1

Quand j’ai demandé à Andreea de collaborer à mon blog elle a refusé. Pas parce qu’elle ne l’aimer pas mais, pour le simple fait qu’elle ne considère pas ses paroles intéressantes. On se parler chaque jour via email et quand j’ai reçu une série écrit de Pays Bas (Hollande) a Amsterdam, j’ai déjà vu qu’elle est plus qu’intéressante qu’elle pense.

C’est aujourd’hui qu’on commence notre série : « Andreea en Europe » des postes de voyages à travers le vieux continent vu par les yeux de ma meilleure amie. Mêler à la société, elle voit plus qu’un simple touriste, elle saisit la vie.

« Lundi matin. Amsterdam  … je me réveille dans un petit bruit feutré. Sur la rue ils ramassent les sacs de poubelle. Tout suite après un autre arrive et lave trottoir, rue, bancs et poteaux. Le bruit s’éloigne … seules elles restent les autos électrique, belles et brillantes aligner parfait coupler aux bornes de recharge comme des gigantesque cellulaire sur roues.

V et moi on se dépêche de partir. Première escale le marché de fleurs … des centaines de bulbs des tulipes une plus bizarre que l’autre en forme et combinaison de couleurs.

Une heure plus tard on rentrer dans le musée de la tulipe.

Je ne savais pas jusqu’à aujourd’hui que la tulipe noir existe vraiment! Superbe! De même je ne savais pas que les premières tulipes poussées à l’état sauvage dans les zones arides d’Afghanistan et Pakistan. Elles représentées une bonne nourriture pour les bœufs.

En Turquie seulement le Sultan avait le droit de possédé cette belle fleur et de lui apprécier sa vrais beauté. Les turbans qu’ils portent imite en réalité la forme de la tulipe et le nom latin « tulipa » provienne du mot truque pour turban « tulbend ». Comme plusieurs autre fleurs ou légumes, la tulipe arrive en Europe avec le hollandais. Un commerçant hollandais achète des textiles à un marchand turc et celui-là lui offre en cadeau quelques bulbes de tulipes. Notre hollandais pense que c’est un sort d’ognon et les ajoutent dans une salade. Quelques bulbs sont quand même sauvait et leurs propriétaire les met en terre avec l’idée d’avoir ce sort d’ognon l’année prochain aussi. Étonner le printemps prochaine il remarque que ses ognons ont fait pousser des très belles fleurs. Il les amène à un ami botaniste pour les étudier.

Toute qui suit c’est d’histoire.

Au début les tulipes étaient monochromes. A un moment donné elles ont contacté un virus et les tulipes blanches on commencer à avoir de « flammes » rouges. Ce virus donnera divers combinaison de couleurs sauf que les plantes étaient de plus en plus faibles. Elle ne résister pas plus de 2-3 générations, motif pour lequel le prix était exorbitant. Le virus a était découverte et éradiquer au XXème siècle. Les petits tulipes d’origine turque n’existent plus de nos jours. Leurs pétales minces et a pique avait l’aire d’une araignée.

[…]

A midi on prend un café à côté du palais Royal et on mange une tarte aux pommes typiquement hollandaise. Sublime!

Demain … d’autre musée plus grands et un resto « La maison de crêpes! » Yummy !!!