28. oct., 2015

La vie tout court

Je me promène rarement dans les boutiques. Ce jour-là, en sortant d’un gros centre commercial, dans le parking je passe à côté d’une limousine noire. Au volant un homme. A ses cotés une femme dans la cinquantaine. Elle pleure … D’après la mimique et le sourire que l’homme m’a jeté, elle était en train de se faire larguer.

J’ai eu mal.

J’ai eu mal pour cette femme, pour son chagrin. Et je me demande comment on peut se protéger de situations pareille ou la souffrance psychique est insupportable?

J’avoue que parfois les apparences sont trompeuses, peut-être elle se faisait pas larguer, mais dit moi pourquoi elle pleurait et lui a la place de me jeter de regards souriants n’était pas un peu compatissant?

Tout est tellement personnel que rarement le conseil d’un autre est bienvenu. Il faut se munir nous même avec de la force, d’intelligence et de la logique. Il faut regarder depuis le début d’une relation les signes qui nous sommes transmis par le partenaire sans vouloir. Les plus faciles à observer son celui-là qui ont de tares graves comme : coureur de jupons (toujours ses yeux sont sur la rue après les femmes), ivrogne (il boit toujours un verre de plus), joueur compulsif (peut pas s’abstenir de ne pas jouer quand il voit une machine à sous), jaloux (il vous débarrasse de vos amis).

Un autre signe grave que quelque chose ne va pas, c’est le cellulaire. Si il sonne et le monsieur (ou madame) ne réponde pas il y a quelqu’un qui veut cacher (marie ou un autre partenaire). Il texte tout le temps, il met le cadran vers la table (comme ça si ça sonne on ne peut pas voir qui est). Il va à la toilette si souvent qu’on peut penser qui est malade mais jamais n’oublie pas son cellulaire.

Débarrassez-vous vite de tout ça !

Si par hasard vous êtes dans une telle relation, ne restez pas, sauvez-vous avant de vous faire trop mal. Les explications des hommes de ce genre sont toujours manipulatrices et plaide en leur faveur.

Pour eux vous êtes coupable, vous accuse de jalousie, de possessivité, de contrôlant et de diminuer sa liberté de mouvement.

Vous êtes jamais correcte sauf si vous le laissé tranquille à avoir sa vie double.

Sauvez-vous !

Le plus difficiles a sentir depuis le début de la relation sont les manipulateurs, le bipolaire, les sadiques …

Pour les manipulateurs je vous suggère à lire une livre très à l’objet et de référence en matière : «  Les manipulateurs sont parmi nous » d’Isabelle Nazaré-Aga.

Pour tous les autres c’est difficile à dire.

Je vous souhaite une très belle vie !!!