3. déc., 2014

VIRTUEL VERSUS LA VIE

 

Virtuel versus la vie. Ce matin vers 8.30 je me déplace tranquillement vers mon bureau, je suis sur un boulevard très achalandé le matin.

Je vois dans le rétroviseur une petit auto qui zigzaguer a tout vitesse entre les camions, remorque, auto. Je me demande c’est qui, si presser que ça?

Une jeune fille et quand je dis jeune, jeune de 18-19 ans. Je eu une révélation subite. Sa façon de conduire me rappeler les jeux d’ordinateur ou Playstation avec des courses d’autos.

Je réalise qu’elle fait le même mouvement que sur la console de jeux. Elle réalise ça?

Certainement pas !

Je me suis poser la question : jusqu’à ou psychologiquement les jeunes font la différence entre le virtuel et la vrais vie?

Cette jeune fille réalise que dans le jeu elle a plusieurs d’autre vie et qu’en réalité ça ne se passe pas comme ça? L’accident ne l’épargnera pas. Elle avait l’impression peut-être qu’elle était bonne comme dans le jeu, mais … le danger est là.

Ça c’est un exemple d’un jeune, exemples qui sont quand même moins souvent que la rage au volant, le non-respect et les malpolis, les dangereux têtes blanche dans la mi- cinquantaine. Cella sont tellement souventes que je me demande ou est la sagesse qui doit arriver avec l’âge. Elle a disparu.

Sur les routes du Québec, aujourd’hui c’est la course, une compétition perpétuelle. 

On dit que les jeunes sont poussés par les sentiments, la musique, la testostérone …mais la cinquantaine? Eux dans une vie ils ont rien compris? Qu’est-ce que le pousse dans la vitesse excessive, dans le non-respect?

La zone de 50 devienne 100 souvent. L’arrêt (stop) est fait on dit : « à l’américaine », ça veut dire on glisse en douce. Tu as été juste une seconde avant moi, non je ne te laisse pas passer, je te cri de tous mes forces … même si tu ne m’entends pas …c’est à moiiiii de passeeeeeeer, espèce de … parce que je suis un homme … ou j’ai une plus gros auto que toi …

Bon voyage !