27. juin, 2014

LA LISEUSE ELECTRONIQUE

Jesse Kellerman disait « … une rangée de livres … c’est une carte de tous les endroits que votre esprit a visitées, un groupe d’amis dont la présence silencieuse est toujours la pour vous réconforter », tellement beau …

J’aime les livres, j’adore leurs odeurs d’encre, leur finesse ou leur rugosité de papiers, leur poids ou leur légèreté, j’aime les posséder, les feuillète, le lire et relire.

Au moment quand la liseuse électronique est apparue sur le marché et tout le monde disait que c’est le future, j’ai paniqué. Je ne pense pas que je suis capable de renoncer à une livre papier, de ne pas tourner la page, de ne pas le garder prêt de moi en tout le temps, de ne pas le trainais avec moi par tout ou j’y vais.

Pour le moment je remarque, les livres ne disparaisse pas, il y a plusieurs comme moi qui préfère tenir dans leur main un volume. Mais le plus jeunes, eux ils pensent quoi?

L’internet nous apporte beaucoup, la technologie en général, sauf qu’un bon livre ou une bonne encyclopédie à feuilleter, c’est plus plaisante en caresser le papier.

Acheter un livre électronique ça coute pareille que la même livre papiers. Qu’est ce qu’on a gagné? Tout ça me donne l’impression que le carton et le papier ne coûte rien, quand ce n’est pas le cas. Au moins si ces argents vont chez l’auteur, mais encore ce n’est pas le cas.

Je vais finir en citant encore Kellerman: « Blotti parmi les livres, protégé par eux, je me sentais en sécurité, et tout mes tourments commencèrent à s’estomper, …»

Bon week-end !!!