29. mai, 2014

POURBOIRE

Combien on donne? On donne? … On est obligé? … C’est facultatif? On est Chip? On a peur d’être chip ou juger? Si le service est mauvais on donne de pourboire?

Comment les gens réagissent? Rendez vous compte si nous ici au Canada on se pose des questions, qu’est ce qu’il fait un voyageur qui arrive chez nous?

Dans les bonnes manières, au Québec, on donne entre 10 et 15% de pourboire. Je m’arrêt ici un peu. On dit qu’on donne si le service nous a plu et que c’est facultatif. Mais c’est comme ça que ça se passe?

Non, loin de ça.

Les gens au Québec donnent, qu’ils ont aimait ou non … ils donnent. Pourquoi? Pour tout les questions qu’on a mis au début.

Ça me arriver une fois.

Ma fille fini son secondaire, pour fêté on y va tout les deux a un restaurant asiatique pour manger de sushi. Ce n’était pas la première fois que j’aller là-bas. On choisi nos sushi et nos cocktails. Les sushi, tu choisis des rouleaux et ils te servent des morceaux.

Premièrement mon cocktail n’a pas d’alcool, la serveuse jure qu’il y a. J’ai laissais tomber … Les sushi arrivent … il manque des morceaux, quatre exactement. J’appel la serveuse, elle se demande si on a mangé les quatre morceaux, (j’avais envie de la frapper; on devrait avoir une fête, pas une gueulade avec la serveuse), elle disparaît a la cuisine et ne revient pas …

Après un certain temps elle arrive avec la facture.

Ne me demander pas pourquoi je n’ai pas fais du scandale, pourquoi je ne me suis pas révolter … j’étais gênée.

Je paye la facture et un pourboire de 10% seulement, le service n’a pas était comme il faut, a mon gout. En réalité je ne devrais rien donner.

Ma fille et moi on va vers la sorti, quand, de nul parte sorte l’hôtesse de la salle et commence à crier après nous dans une français relative comme que il faut laisser plus de pourboire.

On était consterner, bouche bée.

Ça me jamais arriver de ma vie un tel affronte, tellement malotru (je m’excuse). Qu’est ce que je devrais faire? Comment réagir?

Évidement que les gens me regarde désapprobateur …

C’est moi la fautive … la pauvre serveuse …

Je pense que ce sur ça que l’hôtesse a misait, le regarde des autres … sauf qu’elle se tromper.

Je lui ai dit que c’est mieux de me remboursait le 10% de pourboire que j’ai donné, parce que avec le mauvaise service plus son attitude de malotru (elle n’a pas comprit le mot) ils ne méritent rien.

Ma fille a ajuter elle aussi des choses mais j’ai oublié exactement qu’est ce qu’elle a dit.

Mal servi, humiliée par une femme mal éduquée j’ai quitté pour toujours le resto.

J’ai raconté cette histoire à mes amies et elles aussi on trouvées que tout ça n’a pas d’allure.

J’ai étais contente que pour une fois j’ai eu le courage de répondre aux provocations malsains d’une personne et je n’avais pas des regrets.

Heureusement que cette histoire a était dans ma vie un cas tout a fait isolé.