15. mai, 2014

CRI DE RAGE

Il y a quelque jour notre plus jeune patron, (40 ans), a piqué une crise et tout c’à solder avec un cri sauvage envers les trois vendeurs de la compagnie. Personne n’a rien dit, aucun battement des cils, aucun mot …

Je me demande combien de gens sont intimidé psychologiquement au travail? Combien subi la rage d’un patron dérangé … sans pouvoir rien répliqué de peur qu’ils aillent être mis dehors?

Les raisons sont multiples, la plus fréquente est la peur. Ils on peur de perdre le job, d’être réprimander sans raison, ou pour et simple sont gênés de répliqué. Si ils commencent à répliqués peut-être que la situation devienne différente.

Je vois au bureau, qu’il y a beaucoup qui promet chaque jour de quitter leur job de m … mais en réalité ils font rien et ils subissent.

Je connais ce milieu de travail depuis plus de 10 ans et apparemment c’est presque une règle non-écrite que le patron cri chaque jour comme un forcené; le notre se relève parfois de la chaise pour être plus grand … ha ha ha …

Dans ce milieu : le transport, je ne comprends pas comment les chauffeurs ne se rendent pas compte que c’est le patron qui a besoin d’eux et pas l’inverse. Qu’ils peuvent changer leur job pour un meilleur de jour a lendemain tellement la demande est grande pour des gens compétents. Ils deviennent commodes et  paresseux.

J’ai déjà pansée a vous faire un poste sur cette profession : «chauffeur de camion lourd  » surtout quand sont des femmes. Je vais prendre une interview à une d’elle. C’est un métier difficile psychologiquement et d’endurance. Jusque la, a vous toutes et tous mes collègues qui vous lisaient ce la je vous souhait un bon voyage!