23. avr., 2014

FREDERICTON Mini vacance de week-end

Cette année a Pâques on se donner une mini vacance – tour de Nouveau Brunswick.

Première escale.

Capitale du Nouveau Brunswick, ville foret, entièrement british, Fredericton il nous a surpris avec ses maisons sortie directement du romans de Agatha Christie, ses gens souriants, polis et prévenant. On a tombé directement au centre-ville, les vieilles maisons mon fascinée, et comme d’habitude j’ai fais de photographie après photographie … MAC rouler tranquillement … Tout a commencé avec un jeune homme (ado) bizarroïde sur le trottoir, qui lentement (comme un chien curieux) penche la tête d’une cote pour me regarder avec une curiosité avide. Qu’est ce que je peux faire. Je lui souri (je me suis abstenu – heureusement- de lui faire une photo).

Après ca  tout a pris une tournure une peu drôle. Au prochain coin de rue, en arrière une petite auto rouge commence à nous suivre de proche. Au volant une jolie femme blonde d’un certain âge. Pas des problèmes, sauf que apparemment elle a le même trajet que nous, ca veux dire tourner en ronde sur les rouelles du centre-ville. Tannée a un moment donner elle vienne se mettre a cotée de nous. Avec un grand sourire joyeux et un accent british prononcée nous demande qu’est qu’on fait la et si on est perdu. MAC lui a répondu qu’on visite son cartier. Avec un ‘’ good’’ tout court elle nous a quitté,  qu’on ce demandé par ou elle a prit son chemin a gauche ou a droit.

Je vous épargne ici les commentaires qu’on a fait ensemble et comment on riait.

La suite de notre mini vacance, on a passé par  Moncton, Tracadie, Caraquet, vers Montréal via Gaspésie.

Troisième escale.

En Gaspésie, (d’après moi, un de l’endroit le plus beau au Québec), on se arrêter pour la nuit a Sainte-Anne-des-Monts dans un motel récemment rénové, lui comme les personnel aussi. On à demander une chambre, on a reçu la 26. Avec tout nos bagage sur nous (pourquoi tout ne me demander pas, peut-être par paresse) on ouvre la porte … ca sente bon, il y avait une montagne de croissants sur la commode, des bières et de l’eau par terre (bouteilles). Les occupant on a eu de la chance, ils n’étaient pas dans la chambre, mais pas les prochains. La femme de chambre essai de nous aidait en ouvrant la chambre 24 (elle n’a pas frappé a la porte) et  … oups!!! … je ne sais pas qu’est ce que elle a vu, mais d’après sa face ca doit être embarrassant … Je ne vous dit pas comment on a commencé à rire (MAC et moi) … comme deux enfants dans la classe … on ne pouvait pas s’arrêter. Après d’autre essais, quand on a pensé sérieusement qu’on se fait arnaquer (on avait déjà payé) la chambre 23 été tout prêt et belle.

Le souper au resto a été correct, vers bon, et j’été surprise par ce que en générale en Gaspésie la bouffe est extraordinaire. Je raffole de leur chaudrée, mais à ce resto il n’y avait pas.

Demain deuxième escale : l’expérience de Moncton, NB.    

Pour plus des photos regarder ma page INSTANT. Fredericton commence à l’ instant # 7.