WEEKEND INSPIRATION # 18

CHAQUE  LUNDI  -  UNE  RECETTE 

SOUPE DE TOMATES

 

J’ai pensé que la recette d’une soupe légère va nous faire du bien à tous.     

Vous avez besoin de :

1 oignon

1 piment rouge

1 carotte

1 panais

3-4 patates

1 poigner pâtes (de préférence petite)

3 litres bouillon de poulet(ou 3 litre l’eau et bouillon de poulet en poudre)

livèche

l’huile végétal

1 conserve de jus de tomates (540 ml)

 

On nettoie et on épluche les légumes. On cuit un peu (pour la couleur) dans un peu de l’huile végétal, l’oignon finement haché, le piment rouge coupé en dés, la carotte coupé en petit dés, pareille le panais et les patates en cubes. On ajoute le bouillon de poulet. Dans le chaudron on va tenir compte quand on ajoute le bouillon, de la quantité, parce que vers la fin on doit ajouter le jus de tomate. On ajoute les pâtes.  

On laisse mijoter.

Vers la fin de la cuisson, quand les patates sont bouillies, on ajoute le jus de tomate et la livèche finement haché. On le garde sur le feu jusque la soupe arrive de nouveau à l’ébullition. On le laisse en peu refroidir.

On va la servir avec des oignons verts et du pain.

On peut la manger chaude en hiver et froid en été.

 

Bon appétit !

JOLIS MOTS # 56

« Le présent est coincé entre les passé et l’avenir. C’est un entre-deux minuscule jusqu’à l’inexistence »

Jean D’Ormesson

 

QUEBEC  CITY  - en  photos 

 

 

Berceau de la civilisation français en Amérique, Québec c’est la seul ville au nord de Mexico qui est entourée de fortification. L’architecture est très riche et varié, ce qui fait de lui la plus grande ville historique de l’Amérique du Nord.

Beaucoup de bâtiments anciennes du centre-ville son transformer en auberges ou hôtels, ça permette de vivre aux convives une expérience originale. Les murs de pierre, l’illumination, la décoration tout crée une atmosphère particulière.

En « Haute ville » l’Hôtel Le Concord avec ses 30 étages se distingue du reste dans le paysage urbain. Vue superbe sur le Vieux Québec et sur le fleuve; il possède aussi un restaurant tournant.

 

Plus célèbre que ça, il y a le Château Frontenac, érigée en 1893 et fini en 1924. Son architecture médiévale représente la symbiose entre les deux peuples fondateurs. Son image et celle de la ville de Québec sont indissociables. Pour vous laisser entrainer sur le chemin de l’histoire pénétrez dans l’élégant hall; des couleurs chaudes et ornement de boiseries, le décor riche, classique et raffinée est réellement digne d’un château. Je ne vous parle même pas, du service à allures aristocratique – serveurs en livrée et chef du renomme mondiale.

 

Une autre belle attraction à Québec c’est le parc de la Chute-Montmorency. Son nom provient du nom d’Henri de Montmorency vice-roi de la Nouvelle France (1620-1625). Sa source est dans Laurentides, l’eau coule jusqu’à la dénivellation de 83 mètres, qui la projette dans le vide, donnant lieu à cet phénomène naturel impressionnant, d’une grande beauté - la chute.

J’ai vous laisse en compagnie des photos prise dans différents moments ou saison, des instants captées a Québec.

LES  FAVORITES  DU  SITE

FOMO

 

L’année passée, en novembre, j’ai parlé sur ce site, du manuel de psychiatrie appeler DSM, qui étiquette chaque maladie mentale. J’ai rouspétait sur le fait que chaque de nos sentiments représente aujourd’hui une maladie mentale*.

Ca fait quelques semaines que j’ai pris connaissance de l’apparition d’une autre maladie : FOMO, et en plus … qu’il y a une vrais épidémie.

C’est quoi FOMO?

FOMO est la peur de manqué quelque chose. Elle commence avec un sournois attaque de jalousie, l’éternelle boule dans la gorge qui descente peu à peu dans l’estomac. Vous êtes triste, vous avez l’impression que vous êtes inutile, diminué. Vous devenez en final irrité et frustré contre la Terre entière et a vous-même.

La peur de manquer quelque chose, dans le sens de manquer une information, un enveniment, une invitation etc. …

Qu’est-ce que la provoque?

Le Facebook, Twitter, Instagram, les blogues et le site internet. La vie merveilleuse des autres, étalés en plein jour par de photos et vidéo parfaits, sur des îles ensoleillé, hôtel luxueux, vêtements au dernier cri …

Ces vies sont en évident contraste avec sa vie, la personne attente de FOMO, est en permanence frustré, il soufre, il a l’impression que sa vie est semé seulement des échecs, et que les autres vies jamais ça.

FOMO c’est la maladie qui né avec la comparaison. Atteint par cette maladie la personne est lie en permanence à l’internet, Facebook, Twitter, ou Instagram etc…. par un cordon ombilical qu’il ne veut jamais couper. Elle se compare en permanence avec les autres. Ça devient une manie, un tic une obsession. La vie des autres est en permanence merveilleuse.

De l’autre côté, il y a celui-là qui « surenchère », il ne montre jamais leur vrais vie, au contraire seulement des photos, vidéos, etc… ou sa personne est mis en valeur, elle est radieuse, belle, élégante, ses vacance font rêvés … (J’ai connait de gens qui se photographie a côté des Ferrari ou des maisons luxueuse du cartier et les photos les envoyer aux amis dans leur pays d’origine.)

Qu’est-ce que le Facebook a fait de nous? Comment a transformé notre civilisation?

World Trade Market publié un rapport conformément le quelle entre la rentré d’un voyageur dans un hôtel très chic et l’apparition de son selfie sur internet ne coule pas plus de 10 minutes. Il faut épater les amis.

Comment réagir?

Fermé le Facebook, le Twitter ou l’Internet? Jeter l’ordinateur a la poubelle? Le cellulaire aussi?

Je pense que plus logique et plus sensé et d’arrêter se comparer avec quoi que ce soit, arrêter d’envier les autre. Facile à dire, mais arriver à faire face et à lutter avec ces sentiments qui ne se décident pas, ils tombent seulement dessus … c’est une tout autre histoire.

Jean D’Ormesson disait : « Facebook est un communion sans Dieu, mêlé de confessions ».

*article NORMALITE publié en novembre 2014 sur la page MES MOTS (en bas de page cliquer sur « Vue d’ensemble »