Mini post # 4

23. Juin, 2016

Questions – En politique on dit « de droite » ou « de gauche ». Vous savez de ou vient cette appellation ?

En 1789 plus précis le 11 septembre 1789, il y a eu une assemblée décisive a la cour du roi Louis XVI. Pendant cette réunion deux catégories politique ont été créées. Les royalistes et les réactionnaires se sont rangés à la droite du roi et les révolutionnaires et libéraux à la gauche du roi Louis XVI. Par conséquence les notions de droite et gauche vient d’être inventée.

Joli mot # 117

« Les livres ont une singularité qui confine à la magie : ils sont un passeport pour l’ailleurs, une grande évasion »

Guillaume Musso

 (La fille de Brooklyn)  

Les cartes de vœux

Notre monde occidental est bombardé chaque jour par de demande d’œuvre de bienfaisance. Que c’est par téléphone, internet ou à l’ancienne par la poste, quête a la porte de magasins, à chaque instant des milliers de dollars se perde en publicité, salaire exorbitantes, mauvaise décisions.

Dans ma boîte aux lettres je suis accablée chaque jour par de enveloppes bourrées de cartes de vœux papiers provenant des organismes de charité divers.

Je sais qu’ils ont besoin d’argents pour fonctionner sauf que, une partie de ces argents-là, vont dans ce gaspillage de papiers (pas du tout écologique). Je suis convaincu que dans cette année 2016 il n’y a pas grande monde qui à Noel utilise ces cartes de vœux en papiers, (que c’est ne même pas eux qui l’ont choisi), et quelle arrive certainement dans la poubelle ou mieux dans la boîte de recyclage.

Je pris la décision de ne plus donner cours à de demandes de cette sorte. Je suis tanné de ramasser les cartes de vœux laide sur de papiers bonne marché par de dizaine à travers une semaine. C’est le temps que certains de ces organismes change leur marketing.

Il y a un organisme que je soutiens volontairement et avec plaisir, c’est un organisme qui réunit des artiste peintre de la bouche et du pied. Leurs cartes de vœux et leurs calendriers sont tellement beau et sublimes que je les collectionne et je les achète avec plaisir chaque saison. (www.mfpacanada.com)

*la photo en haut, représente une de carte de vœux fait par les artiste peintre de la bouche et du pied

Choix littéraire

« Meurtre exquis »

par …Collectif*

 

Personnages : Joe et Pattsy Roberts; batty Nestor; Mrs. Bloom et Mrs. Bixen; Tommy Reynolds; Gary Reynolds; Andrew Andrews; Grainne O’Kelly

 

« Meurtre exquise » est un roman policier écrit à quinze mains. Chaque chapitre un auteur. L’idée de relier ces auteurs est à Josph O’Connor. Difficile exercice pour une homogénéité, pourtant le résultat est une réussite. L’action se passe à Dublin ou la corruption est à son apogée. Des criminels véreux dont madame Bloom gèrent pratiquement la ville cosmopolite.

Joe Roberts grand escroc, propriétaire de plusieurs affaires loche et officier de police irlandais associé avec Batty Nestor, garda et videur dans un bar de Dublin exécute de petits travaux de dures pour Mrs. Bloom. La dernière visite finie avec la mort du Tommy Reynolds dans une caravane aux abords de la ville. Trois fois par semaine les deux menace, brassent, frappent, et volent diverses personnages pour le bénéfice de leurs patronne. Une femme sans âge, cheveux gris, yeux bleus féroces, exactement comme elle. Voleuse de grande schlem, Mrs. Bloom vie un cartier poubelle proche de l’aéroport de Dublin. Voleuse depuis son adolescence elle demeure avec sa sœur et tous ses possessions sont gagner frauduleusement.

Tommy Reynolds à travailler dans sa jeunesse à une formule chimique qui promet à la jeunesse éternelle, c’est ça l’objet convoité par le gang avant que le malheureux soit tué par Nestor.

Le fils de Tommy Reynolds, Gary Reynolds a 32 ans et le coefficient intellectuel d’un garçon de neuf ans. Il est obese et changeur d’urinoir dans les pubs local. Il est marie à Madelene.

Le matin après la mort de son père Gary va à la police pour reconnaître le corps. Plus fort que lui il désire regarder la place ou l’ancêtre à donner son dernier souffle. Dans la caravane creuseuse il trouve un but de papier sur la quelle est griffonner un formule mathématique compliquée et une photo apparemment pas trop vieille, erronément notée 1948. Il prend tout même il ne savait pas si ça va servir à quelque chose.

Andrew Adrews commissaire divisionnaire se crée depuis son adolescence une image de brute sanguinaire. Corrompu, persuade souvent les malfaiteurs d’avouer les crimes qu’ils non jamais commit. Il fait la même chose avec Jason Dunphy, un pickpocket sans histoire. Celui-là agressé, torturé, est obligé à avouer la mort de Tommy Reynolds et de Nestor. Il se pend dans sa cellule un jour plus tard. Sa mort pose de question au ministre de la justice. Ronalds commence à avoir peur.

L’action se corse. Qui conduit qui? La femme de Ronalds – Pattsy, conduit Bloom et Bixen? Quelqu’un de plus haut? C’est qui la mystérieuse femme aux cheveux gris?

Au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire un petit peu de vérité nous est apparu d’elle-même. Chaque chapitre nous introduit de nouveaux personnages.

Écrit comme je vous ai dit à 15 mains, j’ai senti le style de chaque auteur avec sa manière de manier les mots et les phrases.

L’histoire est très bien ficelée, entre comique et sérieux, la fin jamais prévue, rien ne nous laisse croire un tel dénouement.

 

Bonne lecture!  

 

*Collectif : Roddy Doyle; Conor McPherson; Gene Kerrigan; Gina Moxley; Marian Keyes; Anthony Cronin; Owen O’Neill; Hugo Hamilton; Joseph O’Connor; Tom Humphries; Pauline McLynn; Charlie O’Neill; Donal O’Kelly; Gerard Stembridge; Frank McCourt

Chaque lundi - une recette

Salade de Goberge

 

Souvent confondu avec le crabe, cette sorte de poisson à la chair blanche est très bon dans une salade ou manger simple … pas cher, peut nous faire un changement dans nos menus …

Vous avez besoin de :

400 g goberge coupé en dés

2 c. à s. mayonnaise

1 gousse d’ail écrasé fin

poivre

1 pince de romarin

1 c. à café grains de pavot

quelques grains de sésame noir

1 c. à thé persil haché

1 c. à café aneth haché

 

Vous mélanger tout dans un bol. On va servir avec des tranches de baguette ou sur des craquelins.

Bon appétit!

Inukshuk

Comme Hansel et Gretel d’un autre temps Inukshuk, totem de pierres plates, empilées une sur l’autre, donnant la forme humaine, guide dans le grand Nord, sur la neige éternelle, les Inuits dans leur périple habituel.

La chasse. Le retour vers la maison de glace, kayak, humains et bêtes se sauvent grâce à ce repère grisâtre qu’on aperçoit de temps en temps sur la blancheur infinie. 

Agenda

Depuis que j’ai appris à écrire j’ai développé ce plaisir insensé pour les agendas et les stylos, les petits cahiers et les crayons. Je ramasse par de centaines et je garde par de dizaine.

J’ai essayée l’agenda électronique et je n’ai pas aimée, il me manquée la vue d’ensemble, mon écriture, mes petits photos ou mon petit dessein de temps en temps.

Chaque année j’ai dans mon sac trois agendas si on considère la maquette du blog une d’elles. J’ai un agenda assez grand pour usage quotidienne, pour les faits divers et journal. Un autre plus petit réservé aux livres. Je note des auteurs et leurs livres, ou qu’est-ce que je veux lire, acheter ou pourquoi pas …  éviter. J’ai un agenda pour vacances, un autre pour les évènements bizarres de ma vie, j’ai un agenda pour les rêves, j’ai un …grimoire … il faut continuer? J’ai la folie d’agenda et je ne suis pas la seule.

 

Marie : « J’ai des carnets qui surement resterons vides parce qu’ils sont trop beaux (certains sont encore sous plastique). J’ai commencé une petite collection (j’adore les collections). Et le dernier en date c’est un carnet ou j’écris mes rêves ».

 

Emma : « J’ai pleins de journaux commencés et non finis. Parfois quand je les relis, ça me fais sourire (et un peu honte hahaha). Là j’en ai un tout beau, un Moleskine en cuir noir qu’il me sert de confident. Lorsque je suis soucieuse ou que quelque chose me pèse sur le cœur, bien sûr j’en parle à mes amies, mais rien ne vaut mon journal intime ! »

 

Ianne : «Alors moi j’écris un journal pour chaque étape de importante de ma vie. J’en ai créé un pour mon mariage. J’y ai mis toutes les idées qui me passaient par la tête, photos, petits notes, dessins. J’en ai refait un pour ma grossesse jusqu’à accouchement … et un autre maintenant que nous construisons une maison. Tous ces projets de vie sont des aventures que j’avais envie de garder par écrit. »

 

Comme je vous ai dit tantôt j’ai la folie d’agenda. Leurs nombres dépassent le bon sens et parfois je fais un petit ménage. Pas très grand. Le pire est que je n’ai pas le temps de relire quoi que ce soit. Mes écritures depuis mon adolescence je le garde comme souvenir de ce temps de bouleversement, c’est tout. Je ne le touche pas parce qu’en réalité je ne veux pas me rappeler. Qu’est-ce que ce passé, ce passé point. Tien j’ai une idée je vais faire un petit journal papier avec mes vacance de Nova Scotia qui sais vieille peut-être que j’ai vais avoir le goût de revivre ces moments de bonheur.